Italie, Slovénie, Hongrie…

Après 19 jours de route en Quadrix, voici un petit bilan.

En France, pas de problème, il fait beau, les paysages sont magnifiques (Alpilles, Côte d’Azur), les gens me comprennent quand je leur parle, et à part une journée de pluie le 1er Dimanche, tout était facile.
Italie - Slovénie

Italie – Slovénie © Y.Gruffaz

En Italie, les choses se gâtent, d’abord la neige à la sortie de tunnel de Tende, et le froid qui va avec.

Mais un très bon accueil les 1ers jours, hébergé par le curé de la première ville où je m’arrête, puis par un restaurateur dans le 2e village. Le Maire viendra même au restau pour me rencontrer.
Ensuite c’est la plaine du Po, paysages totalement inintéressants, la pluie , le vent, et toujours le froid. Malgré mes sous-gants et mes gants, j’ai en permanence les mains gelées. Pour le reste ça va, mes vêtements sont au top.
 
Après 9 jours, je passe en Slovénie Samedi 28 Mars.
Et là tout change, des montagnes, petites, mais des montagnes tout de même, des paysages magnifiques, et du soleil.
Pour la 1ère fois depuis mon départ je peux conduire sans mes gants.
Seul hic ! La langue, totalement incompréhensible.
Essayez de lire les noms des villes que j’ai traversées, vous comprendrez.
Pour mon 1er soir en Slovénie je bivouaque juste avant le passage d’un col, le lendemain en passant le col je retrouve la neige.
Un problème avec le faisceau électrique de mon Quadrix fait que je ne peux utiliser qu’une seule batterie à la fois. 
Jusque là, les 3 batteries fonctionnaient en même temps.
Et c’est certainement ce qui coûte la vie à l’une de mes batteries, qui ne sont pas prévues pour encaisser seules les multiples cols.
Mont-Blanc Mobility, le fabricant du Quadrix, qui assure mon assistance à distance, m’enverra une nouvelle batterie et un faisceau neuf.
Lundi 30 Mars j’ai battu quelques records avec une étape de 143 km, Pierre mon routeur de Guadeloupe, m’ayant mis 2 étapes en 1.
Avec un joli col à Trojane. 
Tréjane - Slovénie
Dans la descente je dépasse les 57 km/h, et je vous assure qu’à cette vitesse en Quadrix, ça décoiffe !
On rajoute un record de distance avec une seule batterie :
60,2 km, grâce à la descente du col et à une partie plate en vent arrière.
À partir de là, je retrouve la plaine, à la frontière de la Croatie.
Après plusieurs dizaines de kilomètres le long de la frontière, j’abandonne l’idée d’entrer en Croatie, trop montagneux pour mes batteries.
Je passe en Hongrie Mardi 31 Mars pour aller dormir à Penti.
De Penti, je fais une petite étape vers le nord-est, jusqu’à Zalaegerszeg, où je suis accueilli par une famille géniale, les parents et 3 filles.
La plus jeune, Vila, demande que ce soit moi qui l’accompagne à la crèche le lendemain matin, ce que je ferai, et elle ne me quitte pas de la soirée.
Ensuite direction Balatonboglar, sur la rive sud du lac Balaton, où j’arrive juste avant une tempête.

 

Au bord du lac Balaton

Au bord du lac Balaton

 

Je suis le seul occupant d’un hôtel fermé hors-saison.
Depuis quelques jours, je me loge grâce au couchsurfing, plus sûr que mes recherches quotidiennes.
Avant, il arrivait qu’à 20 heures je n’ai toujours pas de toit, maintenant mes nuits sont programmées quelques jours à l’avance.

 

Merci à Pierre, mon routeur de Guadeloupe, pour son travail de recherche de couchsurfing.
À Marie-C pour l’hébergement de dernière minute à Ljubljana.
Et à Pascal, l’inconnu du web, qui a toujours quelques doigts sur ce blog. Sans lui, je me serais contenté de Facebook.
Yves.

13 commentaires sur “Italie, Slovénie, Hongrie…

  1. Stevens William

    Hi, les voyages forment la jeunesse parait-il,alors une bonne continuation sur les routes et surtout un bon courage pour la suite du voyage.

    Bonnes Pâques.

    William

    Ps: avez le temps de faire qq photos??

    Réponse
    • Yves Post author

      Alors, ma jeunesse dure depuis très longtemps… 😉
      Je fais quelques photos, pas assez à mon goût, et quelques petites vidéos aussi.

      À bientôt

      Yves

      Réponse
  2. Philippe Van Elslande

    Salut Yves !
    merci d’envoyer les infos sur ton blog, car tout le monde n’est pas sur Facebook… Bravo pour ton début d’aventure, t’assures un max ! Sache qu’ici, on pense tous à toi !

    Réponse
      • Claudie

        Je suis contente que tu puisses nous donner régulièrement des nouvelles de cette belle aventure.
        Prends soin de toi ! Bises pascales.

        Réponse
        • Yves Post author

          Bonjour Claudie,
          Oui pour les nouvelles. Pour la belle aventure, pour l’instant c’est un peu un raid dans le froid.
          Vivement un peu de chaleur. Mais comme j’avance plus vite que prévu, je risque d’avoir du froid jusqu’au Cap Nord.
          Bises et à bientôt.
          Yves

          Réponse
  3. Aube Mouret

    Effectivement ce doit être aussi éprouvant que magnifique ! Bravo pour ta persévérance ! Sur Bordeaux tout va bien, le soleil est de retour. Soleyann en a fait une bonne à laquelle je ne me serais pas attendu si jeune : il a signé un mot que j’avais à la maîtresse en pensant que je ne verrai pas la différence ! J’ai éclaté de rire, mais ça promet !!! Je t’embrasse fort et nous pensons beaucoup à toi

    Réponse
    • Yves Post author

      Coucou Aube,
      Hier j’ai traversé le Danube en ferry, parce qu’il y a très peu de ponts sur ce fleuve.
      Aujourd’hui, je l’ai longé sur une soixantaine de km, entre Budapest et Esztergom, à la frontière slovaque.
      Magnifique, en effet.
      Demain je passe en Slovaquie.
      Bises et chapeau à Soleyann, c’était bien tenté… 😉

      Réponse
  4. Domy

    Bonjour, Yves à chaque kilomètre son lot de découvertes, te voilà sur les routes du monde. J’espère que ton harnais teindra tout le voyage.Mes meilleures pensées
    Domy

    Réponse
    • Yves Post author

      Salut Domi,
      Le harnais devrait d’autant mieux tenir que je ne m’en sert pas encore.
      Il fait vraiment trop froid pour que je puisse utiliser mes caméras, j’ai les doigts gelés en permanence.
      À bientôt
      Yves

      Réponse
  5. Bompy

    Salut Yves j’espère que tu vas bien et que tu règleras rapidement ces quelques pb de batterie vu ta forme olympique tu pourras toujours pousser le quadrix

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *